Background Image

Nouveau centre d'embouteillage à Bayonne

Notre projet:

  • construire un nouveau centre d’embouteillage.
  • Augmenter notre capacité de production par l’installation d’une nouvelle ligne d’embouteillage et réorganiser notre façon de travailler. (Audit Région Aquitaine, Usine du Future)
  • Changement du processus de traitement des vins par filtration tangentielle, flash pasteurisation et stérilisation des machines…
  • Investissement sur de nouvelles machines pour avoir une deuxième ligne en capacité de produire 8 000 à 10 000 bouteilles par heure.
  • Améliorer l’ergonomie, moderniser l’outil, sécuriser les conditions de travail.
  • Informatisation et traçabilité totale
  • Mise en place de règles, de procédures, de contrôles, de vérification pour l’obtention de certifications. (IFS Food)
  • Passer de l’énergie fossile à l’électricité pour le traitement des vins, la flash pasto et la production d’eau chaude.

Description générale du projet

Il s’agit de construire un nouveau centre d’embouteillage, plus grand, plus performant et aux normes afin de transférer notre activité et continuer notre développement. Sur le site actuel, nous ne pouvons plus évoluer et cela remet en question notre futur.

En février 2019, nous avons acquis un bâtiment industriel de 7 000 m2, déjà construit qui accueillait une entreprise de plasturgie, afin de pouvoir y installer à court terme notre centre d’embouteillage et l’ensemble de nos activités 

Le projet comprend trois domaines : La cuverie, le traitement des vins et le conditionnement/stockage

Le projet prévoit la création d’une cuverie de 1000 m2 sur trois rangées de cuves alignées. Elle sera indépendante, isolée et aux normes.

Un investissement important est consacré au sol qui accueillera la cuverie par son renforcement, la création de caniveaux, de cloisons séparatives entre la cuverie et l’embouteillage. Des résines alimentaires seront posées sur le sol et l’achat de nouvelles cuves en inox nous donnera une capacité supplémentaire de 1000 hectos. Nous mettrons en chantier également la construction d’un laboratoire moderne pour l’œnologue afin de réaliser en interne les analyses. 

Nous changeons de système de filtration avec l’acquisition   d’un filtre tangentiel automatique à filtration sur céramique pour filtrer en pré mise les vins. Nous investissons également sur un outil de flash pasteurisation afin également d’obtenir de meilleurs résultats qualitatifs notamment au niveau de la stabilité du vin.

Enfin nous prévoyons la production d’eau chaude par une centrale électrique pour désinfecter et stériliser automatiquement tout le système. Ce fonctionnement nouveau a un coût très important et nous permettra d’être en conformité pour obtenir les certifications IFS Food, et nous garantira une sécurité sanitaire en s’inscrivant dans notre volonté de transition énergétique. En effet tout le système fonctionnera grâce à l’électricité et nous abandonnerons les chaudières à gaz et à fioul. 

La construction de ce nouveau centre d’embouteillage nous permettra également de moderniser notre outil de production Le premier investissement est la mise en place d’un dépalettiseur automatique permettant d’accroître notre capacité de production tout en diminuant la pénibilité d’opérations manuelles. L’installation en ligne des chaînes d’embouteillage contribuera à l’amélioration de la qualité et de la surveillance. L’ergonomie au travail en sera meilleure et cela améliorera les conditions de travail. Nous devons installer également de la modulation sur les chaînes de production, par l’investissement sur des tables d’accumulation et par la régulation des chaînes par rapport aux machines. Afin de lever toutes contraintes techniques, une étiqueteuse d’une capacité de 10 000 bouteilles heures doit être installée afin d’étiqueter soit en adhésif soit en traditionnel. Ces investissements permettront tout en augmentant notre capacité de production, de sécuriser le travail et les salariés, d’améliorer les conditions de travail et de diminuer la pénibilité.

Aujourd’hui notre capacité de production est limitée à 30 000 bouteilles jour sur du mono produit. Nous n’avons qu’une seule chaine opérationnelle. Avec ce nouveau projet nous porterons notre capacité de production à 50 000 bouteilles jour. Nous pourrons ainsi répondre à des marchés nouveaux.

L’installation sur le nouveau site et l’utilisation d’un nouvel outil informatique va permettre la mise en place d’une traçabilité totale à la fois des matières sèches intervenant dans le procédé de fabrication (bouteilles, bouchons, étiquettes…) et de la matière première qui est le vin. Cette traçabilité passe par la gestion informatique de la cuverie, continue lors de la mise en bouteille et se termine par la codification des produits, leur affectation dans le stock et enfin l’expédition. Cela nous permettra un suivi total de nos produits ; ce que nous ne pouvons pas faire aujourd’hui.

 Nous avons fait le choix de nous rapprocher d’un cabinet spécialisé en matière de règles, de procédures, de contrôle, afin d’être accompagné dans la démarche d’obtention de certifications que nous souhaitons. En effet, aujourd’hui certains marchés nous sont exclus et nous risquons de perdre des marchés que nous avons en raison de l’absence de certification de notre centre d’embouteillage. Nous souhaitons nous engager dans une démarche de certification IFS.